Programmes / Prix William et Meredith Saunderson pour les artistes de la relève

Lauréats des Prix William et Meredith Saunderson pour les artistes de la relève - 2019

Initiés en 2012 par Charles Pachter pour une période de trois ans, les prix sont maintenant assurés par William et Meredith Saunderson. Les récompenses de 5 000 dollars visent à offrir du soutien à des talents de la relève en arts visuels au Canada.

Tau Lewis

Annie Beach

Artiste en arts visuels établie à Winnipeg, au Manitoba, Annie Beach poursuit un baccalauréat spécialisé en beaux-arts à l’École des Arts de l’Université du Manitoba. D’origine crie et saulteaux iskwew, sa famille est de la Première Nation de Peguis, visée par le Traité numéro 1. Ses œuvres traitent de l’hypersexualisation des femmes autochtones qu’elle conteste en véhiculant une image positive de la sexualité et du corps. Elle utilise aussi l’exagération et l’humour pour examiner les stéréotypes touchant l’identité autochtone.
Mme Beach est coprésidente de l’association étudiante de l’école des arts et elle occupe un poste de direction au sein de la section manitobaine de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. Elle siège au conseil d’administration de la Flux Gallery et d’Ace Art Inc. et elle donne des ateliers d’art pour diverses organisations sans but lucratif. Elle a aussi organisé, conçu et réalisé nombre de murales publiques un peu partout à Winnipeg, avec la collaboration de membres de la communauté et de jeunes, et ses œuvres d’art public ont été présentées à l’échelle nationale. Ses objectifs sont de réaliser des œuvres d’art qui impliquent une participation communautaire et de rendre l’art plus accessible au public.

« Compter parmi les trois lauréats des Prix William et Meredith Saunderson pour les artistes de la relève me laisse sans mots. Cet appui généreux, offert alors que j’étudie à l’École des Arts de l’Université du Manitoba, me sera d’un immense soutien au début de ma carrière d’artiste. Ekosi à Daina Warren, qui m’a sélectionnée et a vu mon potentiel et le potentiel des œuvres que je réalise dans notre ville. Je dois beaucoup à ma communauté, à mes proches et à mes pairs, qui font partie de mon cheminement dans l’apprentissage de mon identité culturelle et qui m’apportent appui et inspiration. C’est grâce à ce soutien que je suis une fervente partisane de l’art accessible et public ainsi que de la représentation positive, parce que l’art est un cadeau si puissant à partager avec les autres. On m’a tellement donné que je veux seulement donner en retour. Je veux continuer à faire don de l’art aux gens qui m’entourent, par le biais de murales et de projets d’art public, et c’est ce que permettra ce prix. »

Jordan Loeppky-Kolesnik

Evin Collis

Artiste multidisciplinaire, Evin Collis est un enseignant dont les dessins, peintures, bandes dessinées, sculptures et animations image par image analysent souvent l’histoire, l’identité, l’isolement et la dégradation du paysage. En 2016, il a obtenu une maîtrise en beaux-arts – peinture et dessin de l’Institut des arts de Chicago.
Il a exposé un peu partout au Canada, aux États-Unis et en Italie et a reçu plusieurs bourses du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts du Manitoba et du Conseil des arts de Winnipeg.


« C’est un grand honneur de compter parmi les artistes sélectionnés pour un Prix Saunderson cette année. Il m’aidera indubitablement à continuer de créer mes œuvres d’art et d’expérimenter en matière d’animation. »

Nicole Kelly Westman

Niamh Dooley

Niamh Dooley est une artiste contemporaine d’origine oji-crie et irlandaise établie à Winnipeg, sur le territoire du Traité numéro 1. Elle est membre de la bande de St. Theresa Point, sur le territoire du Traité numéro 5 au Manitoba, mais elle a grandi sur le territoire du Traité numéro 3, à Sioux Lookout en Ontario. Elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en beaux-arts de l’Université du Manitoba en 2017 et elle poursuit sa relation avec la communauté artistique de Winnipeg en contribuant à divers centres d’art autogérés. Elle se concentre principalement sur l’exploration de l’identité, les enjeux culturels et son intérêt pour les relations prévalant entre les Autochtones, d’hier et d’aujourd’hui, en les rattachant tant à des matériaux traditionnels que contemporains dans sa pratique artistique. La peinture est sa discipline principale, mais elle y allie souvent diverses techniques, en intégrant par exemple du perlage ou des éléments naturels, pour créer des pièces davantage sculpturales.

« Ce prix me permettra de créer d’autres œuvres et d’explorer de nouvelles idées et techniques. Je suis reconnaissante d’avoir été choisie et je continuerai de m’impliquer auprès de ma communauté. »